Présentation de l’association « Laisse-toi aimer »

Bienvenue sur le site de l’association «Laisse-toi aimer »
L’association met en ligne des messages actuels de Jésus et de la Vierge Marie et organise des retraites de guérison spirituelle intérieure et de libération.

Je-Suis-createur-Terre-mer-etoiles-firmament

« Et lorsque j’ai commencé à faire le ciel, la Terre, la mer, les étoiles, le firmament. Lorsque j’ai fait mes promesses à Abraham ». Message du 28 juin 2017

Marie Reine de la Paix
Je suis la Maman Céleste qui remercie les visiteurs.

Très souvent notre amie Danièle est gratifiée de beaux enseignements de la part du Père Céleste, de Jésus, de la Vierge Marie, et du Saint Esprit. C’est une source.

Message du 28 juin 2017 de Notre Papa du Ciel.
Tout est établi, tout est parfait, tout est beau. Et la Beauté Divine : elle rayonne. Mais elle rayonne d’un amour. Mais d’un amour pour vous mes enfants. Vous ne le réalisez pas. Si vous connaissiez cet amour…
La vie est là. L’amour est là. Et la source de la Beauté Divine est en vous. Rayonnez. Rayonnez enfants. Rayonnez et ne craignez pas

Vous pouvez écouter d’autres enseignements sur ce même thème ou sur d’autres en les sélectionnant par catégories ou en recherchant par un mot clef.
Bonne écoute
Danièle et Christophe.

L’association organise des retraites de guérison et de libération.

Ci-dessous la petite biographie succincte de l’histoire de la restauration de Danièle « Même si vous étiez mortes, je vous ferai revivre ».
« Jésus : Je veux que tu (Danièle) témoigne». Retrouvez d’autre témoignage dans l’onglet
« Témoignage de Danièle »

Témoignage de la rencontre de Danièle avec Jésus. Le 13 Février 1978, Danièle en grande difficulté avec son mari qui la battait, va prier Notre Dame des dunes à Dunkerque pour prémunir son enfant qu’il ne le tue. Le 23 Mars 1978 à 22h30, le Seigneur lui donne chez une amie un repos dans l’Esprit Saint, puis une douce voix lui dit par trois fois. « Danièle, lève-toi et marche ! », l’Esprit Saint la lève et l’emmène depuis, là où il la veut. Le Seigneur l’emmena où il le voulut. Il lui fit rencontrer une personne qui l’a aidée, qui était son ancienne patronne. Et là, tout s’est ouvert. Ce dont elle avait besoin lui fut accordé. L’époux qui la battait, la laissait inconsciente avec des traumatismes crâniens pendant plusieurs années car il était possédé, a été éloigné par le Seigneur. Elle a pu ainsi sortir de ses ennuis. Son fils n’a pas tué son mari. Le Seigneur lui a donné une bouée de sauvetage. Il l’a fait avancer en eaux profondes de plus en plus. Elle est revenue vers l’Église. Danièle avait perdu son âme à quinze ans. Le Satan l’avait fait chuté et lui avait dit : « Enfer pour toi ». Depuis son enfance, elle avait vécue plusieurs agressions sexuelles. Elle en voulait à Dieu. Tout doucement le Seigneur a tout restauré. Il l’a réconciliée avec son Père et Lui a donné tous les dons. De science, le ministère de Saint Paul que lui avait prédit le Père Jozo. A la pentecôte 1989, cette femme avait tous les charismes de Saint Paul. Je peux vous dire personnellement que cela est vrai. Je l’ai vu devant mes yeux. Je puis donner de nombreux témoignages de personnes, les enseignements qu’elle reçoit. Ce sont les messages que Jésus lui donne en locution intérieure devant témoins : Martine, et d’autres témoins. C’est le début d’une belle aventure avec son Rabbouni ! Le Seigneur l’entraine à partir en mission. Depuis trente neuf ans Danièle (75 ans) tourne dans les familles qui l’accueillent et depuis 2012 nous organisons des retraites de guérisons spirituelles. Le Seigneur, quand il le permet, lui donne le nom des démons qu’elle partage au prêtre pour qu’il les expulse. Il guérit à travers elle les malades, et chasse des démons. Notre Père Céleste, Jésus, ou Maman Marie la gratifient de très beaux enseignements. Nous avons la joie de vous en faire part de quelques-uns sur ce site depuis sa création en janvier 2010.

Christophe

Extrait du message du  25 février 2010

Fin de la lecture de l’enseignement écrit. Reprise de l’enseignement sous le mode oral.

Prière en langue.

Mais moi, votre Dieu, aujourd’hui je vous dis ceci : « La loi de Dieu est une loi d’amour. Elle vous a été donnée pour que vous connaissiez votre péché. »

Je viens au secours de ce que Danièle a reçu et qui était personnel pour elle. Mais j’ai appris avec cette enfant à la faire me connaître, à vivre en elle, et elle connaît toutes mes façons dont je me pose. Je lui ai tout donné, je lui ai appris, et elle s’est laissée aller. Les heures d’adoration qu’elle a faites devant moi ont permis que je puisse entrer dans son corps. Les larmes qu’elle a versées, depuis toute petite, avec ma Maman et avec moi, ont fait qu’on a entendu son cri. Je viens toujours pour les malheureux, je viens toujours. Tous les silences qu’elle gardait vis-à-vis des autres, parce qu’elle avait reçu de sa mère qu’elle ne devait pas porter scandale ou elle aurait eu affaire à elle. Et la peur qui l’opprimait.

Il m’a fallu guérir tout cela. Il m’a fallu vraiment la soigner. Il a fallu vraiment la mettre sur mon cœur, en la déposant dans le cœur de ma Mère. C’est dans le cœur de ma Mère que, tout doucement, elle a commencé à naître de nouveau. Lorsque je suis venu vers elle et que je me suis agenouillé devant elle, j’ai fait craquer sa vieille peau. Tout ce qui était vieux, tout ce que Satan lui avait déversé, toute cette haine qu’il lui avait donnée, suite au pacte qu’on lui avait fait puisqu’on l’avait consacrée, moi j’ai tout restauré. Je suis Dieu.

Je suis celui qui est, qui était et qui vient. Et j’ai montré ma puissance. Et elle est la parole de vie que je donne. Même si vous étiez mortes, moi, je vous ferai vivre. Et je l’ai fait renaître. Oui, je l’ai fait renaître. Et ce chant où elle chantait qu’elle renaissait en moi, toute heureuse, parce que c’est vrai que je l’ai fait renaître. Et tout l’amour que je déversais dans son cœur, pour qu’elle puisse faire ses pardons, ont donné ma joie parce que j’avais vraiment un petit balai qui allait au placard quand il fallait à ceux qui me l’ont jetée.

Comme ils me l’ont haïe ! Comme ils m’en ont fait, comme elle disait, une vieille chaussette ! Mais moi, j’ai tout restauré et j’ai tout remis à neuf.

Je n’ai pas oublié ses larmes, pendant des jours et des jours où elle a pleuré quand elle a perdu son innocence. C’est une petite fille, une toute petite fille blessée. Vous croyez que je ne suis pas blessé quand je vois tous ces petits enfants, tous ces bébés dans le ventre de la mère, en train de chercher à vivre, à se sauver, et que l’on tue, et qu’on revient tuer ? Et qu’on me décapite, et qu’on me met en charpie par ces avortements.

Oh mes enfants, priez, priez pour que Satan ne règne plus dans ce monde, dans cette religion de crime, dans cette religion de crime où vraiment on fait des lois qui assassinent, toutes ces lois qui assassinent. Je vous en prie mes enfants ne répondez pas à des lois d’hommes.