Chemin de croix des malades au sanctuaire de Lourdes.

Chemin de Croix des malades au sanctuaire de Lourdes.
« Je t’ai entendu tout a l’heure, je t’ai écouté »

Chemin de croix prié le 22 septembre 2012. Intervention de Jésus par la bouche de Danièle.

Danièle et Christophe sommes en pèlerinage à Lourdes. Un ami vient nous rejoindre.
Il effectue les démarches tel que les sanctuaires le propose à tous les pèlerins : confession individuelle, participation à l’eucharistie, processions, démarche d’humilité en se baignant aux piscines.
Nous effectuons le chemin de croix des malades sur la prairie car Danièle a des difficultés à marcher. Notre ami a pu avoir une discutions en vérité le matin même avec Danièle. Il souffre du sida. La discussion à cœur ouvert avec des frères et sœurs lui a fait du bien. Pour faire le chemin de croix nous nous aidons du chemin de croix appelé « LE CHEMIN DE LA GUERISON ET DE LA CONTRITION«  donc nous reproduisons le contenue.

Le Seigneur intervient par quatre fois dans la médiation de ce chemin de croix au cours de la deuxième station où il est chargé de sa croix. Au cours de la 4ième où il rencontre sa Mère. Au cours de la 5ième ou Simon de Cyrène est requis pour l’aider à porter sa croix. Enfin, il s’adresse avec un infinie respect vers notre ami, lui assurant que son cri est monté jusqu’a lui.


« Je t’ai entendu tout a l’heure, je t’ai écouté. Et vois-tu mon petit. Ce fardeau qui pèse sur ton dos. Remet-le moi, chaque jour, pour que je le porte avec toi.
Je ne suis pas venu pour te condamner. Je suis venu pour t’aimer. Pour te nourrir de mon baiser de paix. Pour te nourrir de ma tendresse infinie que le Père à pour toi et que je veux que tu ressentes en moi. Cette tendresse du père et de la mère à la fois que notre Père va te faire comprendre et va te donner dans sa délicatesse.
Tu vas de nouveau t’épanouir et fleurir dans la douceur de mon Saint Sacrifice.
Fait-moi confiance mon petit. Depuis ta conception, je te regarde. Et j’avance avec toi. Même dans les moments où c’était les plus difficiles pour moi, puisque tu te perdais. Mais aujourd’hui avance vers cette guérison et oublie ton passé.
Avance dans la joie d’un cœur nouveau. Laisse-toi aimer et laisse-moi te fleurir. Et je vais te donner à notre Mère pour qu’elle t’enfante dans l’Esprit de Charité et dans le Cœur du Père.
Souffle…
Je te renouvelle dans cet Esprit Saint, de façon à ce que tu sois fort dans la charité du cœur du Père.
Avance. Fait ton chapelet régulièrement. Et sois confiant. Je t’aime. »


Association «Laisse toi aimer»     www.laissetoiaimer.fr

Laisser un commentaire