Jésus appel aux français, vous êtes sous la botte d’une armée étrangère invisible

 

Donné par le Père Céleste, par la bouche de Danièle Le 23 juin 2013

Français, Françaises. Réfléchis-tu à la guerre de 39-45 ?

Si le Général de Gaule n’était pas parti en Angleterre pour faire lever l’armée. Pour combattre Vichy et le Général Pétain qui avait abdiqué et qui avait vendu son pays aux allemands, vous ne seriez plus français depuis longtemps. Aujourd’hui ce n’est plus les allemands qui vont vous combattre mais c’est Satan qui vient vous combattre et qui vient retirer de votre cœur la foi des anciens jours. Vous vous êtes laissés envahi et vous vous avez voulu de plus en plus manipuler Dieu. Lorsque vous avez accepté que la loi de l’avortement se passe et se produise, vous avez recouvert votre pays la fille ainée de l’Eglise par un voile de mort. Il vous a enfermé dans sa lacune et vous ne voyez plus le don de Dieu, l’Amour de Dieu et vous vous éteignez tout doucement. Vos Eglises se ferment. Le Christ qui est mort pour vous et ressuscité, c’est comme ci cela était éteint en vous et qu’une lassitude, un anéantissement venaient vraiment vous toucher de façon à ce que vous ne pouvez plus réagir et que vous n’arrivez même plus à prier au point que l’orgueil en vous se lève et que certains demandent de retirer la grâce de votre baptême qui est vraiment la miséricorde du Père, qui fait que vraiment, vous n’êtes plus sous la coupe de Satan mais sous la grâce de la résurrection de votre âme et du pardon de Dieu. Vous vous êtes laissés berner, et vous vous laissez anéantir et vous vous êtes laissés souiller par des vices, par de la malhonnêteté et votre âme en est blessée. Et cela vous anéantis tellement que vous ne savez plus parler, que vous devenez muet. Allez à l’église, rentrez dans une église et devant Dieu, aplatissez vous en croix et quémander à Dieu la grâce. La grâce vous est acquise, elle est gratuite. Il vous l’a donnée. Alors, ayez pitié de vous-même, français, françaises. Comment pouvez vous laissé la sodomie envahir votre pays ? Vous avez la déraison. Et ça depuis 1789, vous avez la déraison. Les hommes sans Dieu se sont levés, ont commencé à tuer, à donner leurs vindicatifs, pour venir apporter leur « Liberté, Egalité, Fraternité » Où est-elle votre liberté ? Vous n’avez jamais eu autant de chômeurs. Vous êtes de plus en plus anéantis, vous qui êtes la fille aînée de l’Eglise. Alors, réveillez-vous ! Réveillez le sens de la vérité en vous ! Demandez à l’Esprit de Dieu de vous conseiller, ainsi qu’à la Vierge Marie : Notre Dame du bon Conseil. Demandez-lui avec Saint Joseph, comment vous devez vous comporter dans votre pays et comment vous devez faire ? Et demandez à Marie qu’elle intercède pour que votre cœur se transforme ; votre Maman. Priez pour les insensés. Priez pour ceux qui ne veulent pas entendre. Demandez à Dieu la grâce que leurs oreilles puissent entendre et que la dureté de leur cœur puisse vraiment être anéantie. Pensez à Jean Paul II et à l’anéantissement du mur de la Pologne. Pensez que tout est possible et que Dieu vous le dit et que vous pouvez tout. Quémandez à Dieu les grâces nécessaires à la vérité de Dieu, à l’Evangile de Dieu. Quémandez à Dieu de pouvoir dire non pas ce que vous voulez désirer Et puis arrêtez un peu de vouloir manipuler Dieu en voulant passer par vous lorsque l’Esprit veux parler. Vous abaissez l’Esprit! Mais qui êtes-vous pour oser dire : « Il faut venir à moi » Mais quand l’Esprit parle, Il est libre et Il sort quand Il veut, comme Il veut. « Le Vent va où Il veut » et Il choisi qui Il veut et non ce que vous vous voulez. Alors vous qui dites que vous êtes les organisateurs de prières et qui êtes le noyau de prières et qui voulez manipuler Dieu par vos suffisances et votre orgueil : laissez donc l’Esprit. Bientôt mon Père va venir vous corriger et vous allez vous voir dans un état de décomposition comme vous vous êtes laissés allez dans vos suffisances et vos rejets qui ont amené un échec et qui ont fait que vous soyez morts. Morts à l’Amour. Morts à la Vie. Morts à l’Esprit. Vous avez voulu ce que vous avez cherché, vous avez reçu ce que vous avez semé. Aujourd’hui, Dieu vous dit. Dieu vous dit qu’il va venir et que la décomposition de votre âme ne va pas se faire sans douleur. Vous ne voulez pas céder à la miséricorde par ce que votre orgueil est là et que vous vous imposez à Dieu et que vous voulez agenouiller Dieu devant vous. Mais vos suffisances vont être écrasées : vos démons de suffisances. Je vais vous dire France que vous êtes devenus orgueilleux par vos lois, par vos libertés qui vous ont assassinés. Celui qui règne sur vous, c’est le Maître de la Mort, celui qui règne sur vous, ce n’est plus le Christ qui a donné sa vie pour vous et sa charité et sa miséricorde. Vous vous êtes laissé empoigner et vous vous êtes laissé tuer par vos lâchetés. Je vais vous dire « pusillanimes » comme J’ai dit à Saint Camille. A Saint Camille, J’ai dit « pusillanime, alors tu va arrêter !». Et bien, Je vous le redis à vous aussi. Allez vous arrêter et allez-vous vous décider d’écouter ce que la Vierge vous a dit à Medjugorje. Au lieu qu’avec vos loques vous dites : « Elle parle trop, qu’est ce qu’Elle vient faire ? Elle parle trop » Alors que vous êtes morts et qu’Elle vient pour vous sauver parce que son cœur de Mère pleure et n’arrête pas d’intercéder pour vous, mais qu’est ce que vous êtes devenus ? Pensez à Judas, il ne s’en est pas sorti parce que il a été comme un reptile. Il voulait. Il avait la complaisance avec le péché. Jésus lui disait sans cesse : « C’est ton cœur Juda qui doit changer. C’est ton cœur Juda, qui doit changer ». Et malgré qu’il avait eu les grâces comme les apôtres, il est resté impénitent. Il n’a pas voulu croire à la miséricorde, il n’a pas voulu croire à l’amour. Aujourd’hui, Je suis Père, Père et Mère à la fois et Je vous demande de laisser transformer votre cœur. Je vous invite à Me demander par Marie. Que votre cœur soit transparent et que vous puissiez y voir ce que vous avez laissé incorporer dans votre âme et que vous demandez avec humilité ma Tendresse pour que Je puisse vous sauver et vous libérer par l’action de mon Fils qui n’est pas la vôtre. Vous n’êtes pas sauveur du monde. Le seul Sauveur du monde, c’est mon Fils, Jésus que Je vous ai donné gratuitement, par Miséricorde, par Amour. Voilà. Je suis votre Père et Je viens vous demander prêtres, évêques, cardinaux, de bénir votre Saint Père, de prier pour lui et de l’écouter. Et faîtes l’adoration. Et bougez vous, et faîtes même l’adoration la nuit. N’ayez pas peur de bouger. Faîtes un effort et Moi, Je ferai le reste avec vous. Je vous fortifierai par l’action de l’Esprit. Mais ça sera mon Esprit et ça ne sera pas vous-même qui voulez faire l’Esprit. L’esprit de suffisance, abandonnez le. Arrêtez avec votre orgueil. Arrêtez avec vos mensonges. Arrêtez de vous justifier. Arrêtez de vous mentir à vous-mêmes et de prendre la place de ceux qui ont passé et qui ont donné. Faîtes simplement la volonté du Père en la demandant comme un petit enfant qui reconnaît son incapacité de ne pouvoir être ce qu’il n’est pas. Mais que Dieu seul peut créer parce que c’est Lui le Créateur de toute œuvre qu’Il a créé sur cette terre et dans les cieux, même sous la terre. Tout a été fait par ma main. Je peux très bien vous reposer et vous refaire une refonte et vous façonner non pas comme vous le voulez mais selon ma Sainte Volonté. Vous en avez le choix. Décidez-vous pour la Vie. Changez de vie et ne vous laissez pas tuer. Je n’ai pas donné mon Fils pour que vous mourriez et que vous alliez en enfer, mais pour que Jésus vous sauve, vous donne la force de vous laissez créer. Et de reconnaître vos tords et de reconnaître vos mensonges. Voilà. Je vous aime, Je suis votre Père. Vous avez le choix aujourd’hui, français et françaises, de choisir la vie ou de vous assassiner. Allez en paix.

Association «Laisse toi aimer»                   www.laissetoiaimer.fr 

Laisser un commentaire