Il ne sert à rien de se contrarier. A l’heure de Dieu tout va s’établir pour sa gloire dans la bonté de Dieu.

Partage avec Jésus par la bouche de Danièle avec Christophe et Alexandra le 29 juillet 2020

Danièle : Moi qui prenais la direction de l’enfer et bien il m’a fait faire ça Jésus. Il m’a fait retourner vers la direction du ciel et il m’a fait le suivre et puis finalement il m’a éclairé et il m’a ouvert les yeux et chaque jour un petit peu d’avantage il m’a converti,

La conversion cela se fait par étape, jour après jour, tout doucement. Mais il y a aussi le péché, il y a aussi l’œuvre du mal qui s’établit en nous.

Jésus : Et maintenant c’est moi qui va te parler.

Moi le Seigneur. Lorsque Dieu a créé le monde. Il a parlé. Il a parlé à ses prophètes et on les lui a tués. Lorsqu’il a fait des apôtres, Jésus a fait avancer ses apôtres en eau profonde. Il leur a donné le Saint Esprit et les apôtres ont été tués. Jésus a été éduqué avec ses cousins, Jacques et Jude et ce sont ses cousins qui ont été tués les premiers. Ils ont été des martyrs. Tu vois. C’est les cousins. Mais Marie les a enseignés, elle les avait enseignés de telle façon à ce qu’ils soient saints et leur mère les encourageait à donner leur vie. Comme Marie, leur mère avait été au pieds de la croix, elle voyait ses enfants être tués. C’était la belle-sœur de Joseph. Elle était mariée avec le frère de Joseph, et elle s’appelait Marie comme ma mère. Et tout doucement, Jude et Jacques sont morts et puis après ça a été les apôtres et c’est Jean qui a fini le dernier après l’apocalypse puisque c’est lui qui a annoncé l’apocalypse

          – Oui Seigneur

Je l’ai gardé pour la fin, pour le dernier livre. Mais Jean a souffert. Les apôtres avaient l’impression que c’était mon préféré. C’était celui qui me ressemblait le plus. Il avait un cœur comme moi. Il était doux comme moi. Il était vraiment très sensible et il avait plein d’amour. J’aimais beaucoup Jean parce que c’était celui qui me ressemblait le plus dans mes apôtres. Pierre c’était un bouillant. Je considère Pierre comme Danièle. Danièle est bouillante comme mon Pierre. Oui parce que Danièle a terriblement souffert. Mon Pierre c’était parce qu’il était pêcheur et à la pêche… il buvait aussi Pierre, c’était un alcoolo. J’ai guéri tout cela. Donc Pierre a donné sa vie. Il a quitté sa femme et ses enfants. Il a donné à son fils de s’occuper de leur mère et il est venu évangéliser avec moi. Il est devenu le patron de l’Eglise. C’est lui qui est devenu le pape, le premier pape, Pierre et le premier martyr aussi de l’Eglise. Voilà. La conversion c’est celui qui va jusqu’au bout pour Dieu. Et puis cela ne sert à rien de te contrarier pour ce qui ne se fait pas puisqu’à la fin, mon Père qu’as t’il dit ?

          – Tout est accompli

C’est moi ça, ce n’est pas mon Père qui a dit cela. Non mon Père n’a pas dit « toutest accompli ». Alors qu’a-t-il dit mon Père ?

          Christophe : Qu’à la fin tout serait avec l’Esprit Saint bien accordé, tout va se faire suivant son plan d’amour dans les sept jours de la création.

Cela va être exactement comme il le voulait. Tout va s’établir comme il le voulait.

Voilà, parce qu’il a créé sa création de façon à ce que nous pécheur, on arrive à surmonter tout ce qui n’est pas bon en nous pour glorifier Jésus.

Il va nous y mener à nous créer un petit peu à la fois à la beauté suprême de la Gloire de Dieu. Voilà. D’accord ?

          – Il faut un sacré rouleau à pâtisserie Seigneur.

Alors tu en a besoin Christophe. Oui. Un sacré rouleau à pâtisserie pour qu’elle te frappe avec.

          – Non pour qu’elle pétrisse la pâte.

Et bien oui.

          – Alors une petite question. Jude, il y a eu une épître de Jude.

Et bien oui.

          – C’est de votre frère ?

Non, c’est mon cousin, ce n’est pas mon frère. Je n’ai pas de frère. Ma mère n’a jamais eu d’autres enfants.

          – Que moi, Danièle, Alexandra.

Ma Mère Marie a Jésus-Christ comme enfant.

Puis après, elle a eu les apôtres comme fils, mais comme Danièle, elle vous a pris comme fils, comme elle a pris Alexandra pour fille parce que je lui ai envoyée. Maintenant cela devient sa fille aussi.

          – D’accord

Fin du partage avec Jésus.

          – Et puis il y a Annie. Annie qui est policière.

Annie qui est policière m’appelle « mamoune » aussi ?

          – Tu es ma maman

Ah oui, telle m’a dit « Tu es ma maman »,

Ce sont des filles qui ont manqué de mère. Stacha, sa mère est morte le jour de mon anniversaire. Tu te rends compte. Sa maman est partie prier dans son jardin la Miséricorde de DIEU. Elle priait. Elle ne voyait plus sa mère revenir. Elle est allée la chercher, elle était morte. Tu vois, elle s’est endormie en faisant la Miséricorde de DIEU. C’est incroyable.

          – Elle était polonaise.

Elle était polonaise et Stacha m’a trouvé dans internet. Elle a trouvé tous mes messages. Alors elle me dit « Je ne l’ai dit à personne mais sans arrêt j’allais chercher ce qui a été mis sur le site par Christophe parce que moi je ne savais pas ce qui a été mis et automatiquement, elle disait « Cette femme est vraiment de DIEU ». Convaincu que j’étais de DIEU. Alors elle m’appelle et moi j’étais parti en cure. Alors Christophe m’appelle « Il y a une dame qui veut te voir ! » Alors je lui dis : « Dit lui que je ne suis pas là, que je suis en cure et que j’irais après » Au retour de la cure, nous y sommes allés, c’était dans la soirée. Quand je suis arrivée, elle m’a reçu. Elle m’a demandée si elle pouvait témoigner en amenant ses enfants. J’ai dit oui. Elle a amené ses enfants et son mari faisait attention. Il avait posé son bras sur le bord de la porte et veillait car il avait peur que cela soit une secte. Il fallait qu’il surveille. Maintenant il évangélise. Tu vois mes enfants, tous ont fait des beaux fruits. Si tu veux, tu feras du beau fruit (Alexandra) Toi aussi, tu ne seras plus un mauvais fruit parce que quand tu as fait des bêtises tu n’étais pas un beau fruit

          – Tu étais comme Eve après la chute

Moi, je suis tombée aussi. Je suis tombée, si JÉSUS, n’était pas venu me chercher, j’allais en enfer. Parce que Satan m’avait dit « Enfer pour toi » et je l’ai senti rentrer dans mon cœur et il n’y rien à faire il fallait que je sois délivré et toi tu seras délivrée aussi, il ne faut pas te contrarier. Tu as commencé ton stage de guérison pour désagréger tout ce qui est mauvais et pour guérir de ce qui est mauvais. Hier, tu étais toute belle quand tu es rentrée. Hier j’ai vu une nouvelle naissance, c’est vrai que tu étais belle. Tu étais rouge, tu étais belle. La vie était en toi. Tu étais toute belle. Ah cela se voit qu’elle s’est confessée.

          – Elle avait pris une douche ! (du Saint Esprit)

A un moment, c’était beau hier quand on est rentré, magnifique. Tu as vu, je t’ai dit « Va voir dans la glace comment tu es » Tu étais revenu fille de DIEU. C’est autre chose. Alors va souvent te confesser parce que on quitte Satan quand on va se confesser. On s’en va vers la Vie. Tout doucement on avance comme cela. Tu vois. Moi, la semaine prochaine j’irais me confesser. Cette semaine, je voulais rester tranquille pendant que toi tu te confessais, rester et prier. Moi, j’étais à la maison et je priais. Voilà et puis j’étais contente quand je t’ai vu rentrer toute rouge, j’ai dit « Merci SEIGNEUR»

          – Et nous sommes arrivés à 17h20. La porte de la sacristie était fermée. En fait j’ai parlé avec la dame qui aménage l’église. Donc au bout de quelques minutes je me suis renseignée. Elle m’a dit que le prêtre était bien là. Je suis allé frapper et puis j’ai pu me confesser dans la foulée après Alexandra.

          – Merci SEIGNEUR.

Et bien c’est bien.

          – Christophe montre la fresque qui montre la cène sur le mur de l’église derrière l’autel. « On voit Saint Jean qui est appuyé sur le cœur de JÉSUS ».

Oui, toujours. Toujours, C’était. Il faudrait demander à Jeanine quels sont ces apôtres

          – Ce sont les 12.

Oui mais quand elle les a faits, elle leur a donné un nom.

Où est Pierre là-dedans ?

          – Il va falloir lui rendre visite.

Il va falloir qu’on demande à Jeanine parce qu’elle a remporté le premier prix des beaux-arts. La cène elle l’a faite. Après elle a fait le chemin de croix, tu vois…

          – Tu remarqueras qu’il y a une chaise vide donc Judas n’est pas là.

Bien non, Judas l’a trahi

          – Mais il était quand même à la cène, il a communié, il a reçu la bouché                   et là il est parti. Pierre a une barbe sa doit être le troisième à côté. A bien non,     ils ont tous des barbes.

Association « Laisse toi aimer»

Jésus : la confession. Ce n’est pas une punition mais une guérison – Montrez la carte d’invasion de la France de Marie-Julie Jahenny.

Donné par Jésus par la bouche de Danièle le 16 novembre 2019

Marlène, je suis ton Père et je te remercie pour ta prière. Pour ton intercession pour ta sœur. Vous êtes Mes enfants. Et vous avez celui qui lance son venin pour vous tuer. Par exemple, lorsque vous regardez la vipère et vous la regardez tuer. Cette nuit, Danièle, à la télévision voyait la vipère, ses crochets, et elle voyait quand elle mordait, la souris après marchait un peu et mourrait. Elle tuait ses proies comme ça et c’est ce que l’ennemi fait avec les péchés. C’est pour cela que je vous ai demandé de vous soigner et de prier parce que la mort aux rats que vous lance le serpent vous assassine et le péché vous assassine. C’est pourquoi vous devez vous libérer de tout ce qui vous encombre, bien regarder les commandements et les interdits des commandements, et regarder le catéchisme de l’Eglise. Si Je vous ai donné tout ça Mes enfants, c’est pour la vie. C’est pour que vous disiez à Mes enfants, il y a cela, mais faites attention, c’est celui qui vous empoisonne qui vous donne ça. Libérez-vous avec la grâce de la confession. Il faut que les gens comprennent que la confession n’est pas une punition mais une guérison. Il ne faut pas avoir une fausse honte, celle que vous donne le Satan, cela vous assassine et ne vous donne pas la vérité de Jésus Christ. Jésus a pris le péché pour Lui, pour vous libérer, pour vous désempoisonner et pour vous sauver, c’est le contrepoison Jésus. Vous avez tout reçu par Marie et Lui, alors demandez et soyez confiants.
Faites comme à la bataille de Lépante, priez, faites ce qu’Elle vous demande et Elle sera vainqueur sur les russes et sur les arabes aussi. Elle est en train de prier pour cela déjà, tous les 2 de chaque mois, Elle prie pour les arabes. Alors ne vous inquiétez pas Mes enfants. Mais priez, accompagnez là dans la prière. Montrez aux gens, on vous laisse la carte, ce qui va se passer en France sans la prière, il n’y a pas beaucoup de personnes qui prient, beaucoup de personnes rejettent la prière.

Association «Laisse toi aimer»

Carte d’invasion de la France, d’après les prophéties de Marie Julie Jahenny de la Fraudais.
marie-julie-jahenny.fr

Liens vers la carte d’invasion de la France du site de Marie-Julie Jahenny

Sur notre site par la bouche de Danièle le Seigneur fait régulièrement allusion aux avertissements donné par Marie-Julie Jahenny. Dans un enseignement que je peine à retrouver, de plus de deux ans, Notre Seigneur nous a dit « Les zones bleus seront protégées. Pour les zones rouges efforcez-vous par votre prière de les rendre protégées. Sans la prière, c’est ce qui adviendra. »
Voir le site internet de marie-julie-jahenny.fr
Notre pays « Fille ainée de l’Église  » qui a pour vocation l’évangélisation des peuples nous a t’Il dit. Elle s’est laissée dévoyer par le vote de lois contraires aux commandements de Dieu. Ces lois que Notre Seigneur appelle « Les lois de mort », telle la pilule « qui décime son peuple », l’avortement « Vous passez vos enfants par le feu », « Je suis venu avec le massacre des innocents et je reviens avec un massacre des innocents », le mariage homosexuel, l’homosexualité « une blessure profonde » qui peut devenir un vice. Le Seigneur est le Potier. Sa main n’est pas trop courte pour tout restaurer si on lui donne « son pot brisé ». l’Euthanasie « les Tabliers disent « Alors nous aurons la victoire » » mais alors se sera la fin de tout….Jésus dit « Je veux sauver ma jeunesse » et « On ne se moque pas de Dieu impunément »
Notre Seigneur pour restaurer notre beau pays nous invite à faire ce que nous demande Notre Mère du Ciel à Medjugorge, de faire les « cinq cailloux »
– La confession mensuelle. Il faut connaitre les dix commandements et ceux de l’Église.
« La pénitence que je vous demande c’est d’aller vous confesser. »
– La participation à la Sainte Messe et de prendre du temps à l’adoration.
– La méditation de la vie de Jésus à travers la prière quotidienne du Rosaire.
« Ce que je vous demande aujourd’hui, c’est de prier, de prier et de prier le rosaire car c’est lui qui enchaînera le monde. C’est lui qui enchaînera Satan. Saint Michel viendra l’enchaîner avec les rosaires que vous aurez dits, car c’est le chemin, l’humilité, les endroits où mon Fils est passé sur cette terre que l’on vous demande » 4 janvier 2010
– Le jeûne au pain et à l’eau le mercredi jour du Saint Esprit et le Vendredi jour de la passion.
– La lecture de la parole de Dieu et des enseignements de l’église; la lecture de la vie des Saints.
Le Seigneur nous invite à faire des neuvaines aux anges et aux archanges.
Et pour les prêtres à la fin de la messe de refaire le petit exorcisme de Léon XIII et le Salve Regina. « Demandez l’intercession des anges, rappelez la prière à Saint Michel Archange, rappelez le Salve Regina » Message du 19 octobre 2009. Ce qui a été demandé par Notre Saint Père le Pape.

Textes liturgiques du mercredi des cendres.

« Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements » (Jl 2, 12-18)

Lecture du livre du prophète Joël

Maintenant – oracle du Seigneur –
revenez à moi de tout votre cœur,
dans le jeûne, les larmes et le deuil !
Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements,
et revenez au Seigneur votre Dieu,
car il est tendre et miséricordieux,
lent à la colère et plein d’amour,
renonçant au châtiment.
Qui sait ? Il pourrait revenir,
il pourrait renoncer au châtiment,
et laisser derrière lui sa bénédiction :
alors, vous pourrez présenter offrandes et libations
au Seigneur votre Dieu.
Sonnez du cor dans Sion :
prescrivez un jeûne sacré, annoncez une fête solennelle,
réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte,
rassemblez les anciens,
réunissez petits enfants et nourrissons !
Que le jeune époux sorte de sa maison,
que la jeune mariée quitte sa chambre !
Entre le portail et l’autel,
les prêtres, serviteurs du Seigneur,
iront pleurer et diront :
« Pitié, Seigneur, pour ton peuple,
n’expose pas ceux qui t’appartiennent
à l’insulte et aux moqueries des païens !
Faudra-t-il qu’on dise :
“Où donc est leur Dieu ?” »

Et le Seigneur s’est ému en faveur de son pays,
il a eu pitié de son peuple.

– Parole du Seigneur.

Psaume

(50 (51), 3-4, 5-6ab, 12-13, 14.17)

R/ Pitié, Seigneur, car nous avons péché ! (cf. 50, 3)

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.

Deuxième lecture

« Laissez-vous réconcilier avec Dieu. Voici maintenant le moment favorable » (2 Co 5, 20 – 6, 2)

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères,
nous sommes les ambassadeurs du Christ,
et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel :
nous le demandons au nom du Christ,
laissez-vous réconcilier avec Dieu.
Celui qui n’a pas connu le péché,
Dieu l’a pour nous identifié au péché,
afin qu’en lui nous devenions justes de la justice même de Dieu.
En tant que coopérateurs de Dieu,
nous vous exhortons encore
à ne pas laisser sans effet la grâce reçue de lui.
Car il dit dans l’Écriture :
Au moment favorable je t’ai exaucé,
au jour du salut je t’ai secouru.

Le voici maintenant le moment favorable,
le voici maintenant le jour du salut.

– Parole du Seigneur.

Si on ne le fait pas viendront les 3 jours de ténèbres avec toute leur rigueur.
Jésus : Comme je suis né tel jour, viendra ce jour et tombera ces trois jours de nuit.
Donné par Jésus par la bouche de Danièle le 5 septembre 2012