Jésus : Le roi de France arrive bientôt, mes enfants. On ne peut pas laisser au pouvoir des personnes qui font des lois contre Dieu.

Donné par Jésus par la bouche de Danièle le 30 juin 2017

Souvent mes enfants, vous dites que ma Mère choisit des endroits bien boisés, magnifiques et elle sait, et elle prie avec des enfants. À Paris, à la médaille miraculeuse, j’ai prié avec une petite fille, avec une petite sœur et avec ma Mère Catherine labourée. Depuis le temps la médaille a eu un mal fou pour être frappée. Dieu a donné son aide pour qu’elle soit frappée. Et si vous la regardez, vous verrez que le Roi de France est noté dessus.

Demandez la vision au Père éternel. Le roi de France arrive bientôt, mes enfants. On ne peut pas laisser au pouvoir des personnes qui font des lois contre Dieu. Bien sûr, Il y a l’ange déchu qui depuis tout le temps cherche à prendre le pouvoir, et cherche à prendre la place de Dieu. Il se prend pour un supérieur, et il veut vaincre les enfants de Dieu et les emmener avec lui en enfer. Vous avez reçu la grâce de votre baptême, et dans la grâce, vous êtes déjà sauvés du péché, si vous priez, si vous faites ce que Ma mère vous dit. Nous avons décidé de vous aider parce que vous étiez vraiment très près de la mort éternelle. Lorsque Ma Mère est venue vous prévenir dans des endroits de France, vous filles de France, vous chrétiens de France, vous êtes responsables de vos âmes, responsable des votes (lois) qui sont votées dans vos pays. Vous êtes coupables d’avoir laissé voter de telles lois, et même d’en avoir profité et d’avoir abjuré les commandements de votre Père. Pour les trahisons que vous avez faites, il faut une repentance, il faut une pénitence, et vous devez vous repentir. Je suis venu encore à La Salette vous le dire, et vous avez fait souffrir la petite fille (Mélanie Calvat). Oui, vous l’avez même excommuniée. Mes prêtres, faites attention à ce que vous faites ! Réfléchissez bien. C’est précieux, une âme. Elle a coûté cher. Elle a une valeur inestimable devant le Père éternel. C’est le rachat de vos péchés. J’ai pris sur Moi toute votre décadence pour que vous puissiez vivre, et que vous puissiez être relevé. Et bien sûr je ne vais pas revenir…Et si Je reviens dans l’eucharistie, ce n’est pas pour vivre ce que J’ai vécu. Le Père ne va pas donner un deuxième Jésus. Non, Il a annoncé un seul Jésus. Et J’ai vaincu le monde. Aujourd’hui, dans l’eucharistie, je refais ma Passion, et je viens, présent dans cette eucharistie, ressuscité, pour vous faire vivre et vous guérir. Je suis revenu aussi dans des endroits, sur la bute à Dozulé. Et j’ai demandé une croix. Avec l’aide de Dieu, vous pouvez la faire. Vous pouvez la préparer et elle peut être faite.
Pourquoi tant de méchanceté, pourquoi tant de rejet pour cette croix ? Tout est possible à Dieu. Alors, Je vous prie, mes enfants, priez ! Pour que la volonté de Dieu se fasse, que ce soit à Medjugorge, aux intentions de ma Mère, ou que ce soit ici sur la terre. Votre orgueil est démesuré. Vous pensez que l’homme est plus grand que Dieu, que votre Père ? Dieu connait le Satan, et Il sait sa crapulerie, tout le mal qu’il a en lui. C’est pour cela qu’Il vous a donné son enfant, qu’Il vous l’a promis par Marie. Alors aujourd’hui, Je vous en prie, aujourd’hui cherchez la Vie, cherchez l’Esprit, cherchez la Vérité. Et demandez à Dieu de ne pas vous effondrer. Demandez à Dieu que tout se passe selon la volonté de Dieu. Cherchez vraiment la Vie, cherchez l’Esprit.

Alors aujourd’hui, Je vais vous dire ceci : « Repentez-vous ! Repentez-vous ! Veillez, faites des nuits de prières. Veillez ! Veillez ! » Demandez à vos prêtres d’ouvrir leur église, et faites un week-end de nuit de prières. Priez la nuit ! Priez !
Soutenez-vous les uns les autres. Ne rejetez pas toujours les personnes que Je cherche à éclairer, à donner, à servir. Car elles ont vécu des atrocités, des souffrances, et elles reviennent pour vous donner la Vie, car elles ont trop souffert. Et leur désir est de se rattacher à Moi, pour que vous puissiez vivre. Alors écoutez ! Ecoutez les messagers de l’Amour, écoutez. Laissez-vous aimer, laissez-vous servir, laissez la Vie vous fleurir. Ne vous laissez pas effondrer, ne vous laissez pas tuer, ne vous laissez pas détruire. Ma Mère vous disait qu’il y aurait des signes dans le ciel. N’avez-vous pas vu les changements entre le ciel qu’il y avait dans le temps, et le ciel de maintenant ? Ce n’est plus le ciel de votre enfance. Alors, les personnes qui sont d’avant, les personnes âgées, peuvent le dire. Alors, J’aimerais bien que vous priiez, et que vous demandiez la Gloire de Dieu, l’Amour de Dieu, la Victoire de Dieu.

Voilà, Mes enfants, J’ai vaincu le monde, J’ai vaincu Satan. Demandez Mon retour. Mais demandez Mon retour dans l’amour pour que vraiment, les personnes ne se perdent pas. Que les personnes ne se perdent pas, mais qu’elles soient sauvées. C’est pour cela que J’ai donné Ma vie. J’ai donné ma vie.
Quant à ceux qui se sont toujours opposé à ce que J’ai demandé, la justice vient bientôt.
Et bientôt, la justice sera là. Je viens, et Je vais montrer, et Je vais illuminer. Et la parole de Dieu vous l’enseigne. Alors, prémunissez-vous. Prémunissez-vous pour ne pas être tué par Satan, prémunissez-vous.

Allez en paix, Je vous aime. Je suis l’Alpha et l’Oméga, celui qui était et qui vient. Allez en paix, Je vous aime. Amen.

Contexte :

Alors que nous descendons de la butte de Dozulé en voiture, après avoir récité un rosaire avec quelques participant sur la bûte, pas loin de la Croix. Notre Seigneur s’apprête à parler. Je ma gare sur le coté par loin, je le saurai par la suite, d’une propriété ou est érigée en son jardin une maquette de la Croix de Dozulé.

Association «Laisse-toi aimer»

Le psaume 71 en la fête de l’épiphanie « le roi promis »

Psaume 71

01 Dieu, donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice.

02 Qu’il gouverne ton peuple avec justice, qu’il fasse droit aux malheureux !

03 Montagnes, portez au peuple la paix, collines, portez-lui la justice !

04 Qu’il fasse droit aux malheureux de son peuple, qu’il sauve les pauvres gens, qu’il écrase l’oppresseur !

05 Qu’il dure sous le soleil et la lune de génération en génération !

06 Qu’il descende comme la pluie sur les regains, une pluie qui pénètre la terre.

07 En ces jours-là, fleurira la justice, grande paix jusqu’à la fin des lunes !

08 Qu’il domine de la mer à la mer, et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

09 Des peuplades s’inclineront devant lui, ses ennemis lècheront la poussière.

10 Les rois de Tarsis et des Iles apporteront des présents. Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.

11 Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront.

12 Il délivrera le pauvre qui appelle et le malheureux sans recours.

13 Il aura souci du faible et du pauvre, du pauvre dont il sauve la vie.

14 Il les rachète à l’oppression, à la violence ; leur sang est d’un grand prix à ses yeux.

15 Qu’il vive ! On lui donnera l’or de Saba. * On priera sans relâche pour lui ; tous les jours, on le bénira.

16 Que la terre jusqu’au sommet des montagnes soit un champ de blé : et ses épis onduleront comme la forêt du Liban ! Que la ville devienne florissante comme l’herbe sur la terre !

17 Que son nom dure toujours ; sous le soleil, que subsiste son nom ! En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ; que tous les pays le disent bienheureux !

18 Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, lui seul fait des merveilles !

19 Béni soit à jamais son nom glorieux, toute la terre soit remplie de sa gloire ! Amen ! Amen !

Jésus. Je me penche du ciel vers Dozulé pour annoncer la gloire de mon Père et sa volonté.

Lorsque je viens et que du haut du ciel je me penche à Dozulé pour annoncer la gloire de mon Père et annoncer sa volonté.

Reçu de Jésus par la bouche de Danièle en l’église de Dozulé le 17 Juillet 2012

Aujourd’hui, mes enfants, je voudrais vous parler de ce que vous attendez
Depuis toujours Mon Père a dit « Ecoute Israël ! Ecoute mon peuple ! Ecoute Juda ! « 
Si tu n’écoute pas la parole de Dieu que va t’il t’arriver ?
Lorsque je viens et que du haut du ciel je me penche à Dozulé pour  annoncer la gloire de mon Père et annoncer sa volonté. Combien d’années se perdent, où l’on pourrait rassembler, où des prières pourraient s’élever. Combien de blocage ont fait sous soi-disant une grande prudence.
Il manque beaucoup de sagesse dans l’homme. Pourtant vous avez l’Esprit de Charité, l’Esprit de Vérité. Et lorsque vous regardez ma Mère. Regardez, comment elle s’est comporté. Regardez là et voyez la dignité du sacerdoce royal du Saint Esprit.
Si en elle vous acceptez d’être la servante du Seigneur, par sa prière d’intercession, puisqu’elle est votre Reine et vous lui demandez qu’elle intercède pour vous avec ses archanges. Le Seigneur vous mettra debout dans l’Esprit Saint. Et c’est par le Saint Esprit que vous pourrez lutter et être fortifié comme je l’ai été. Et comme je vous l’ai dit en donnant à mes apôtres la charité qui est la sienne. Oui la charité du Père. Et c’est pour la Charité du Père que je suis venu sur la Terre. Pour vous sauvez, car son œuvre devait s’accomplir, mais dans les sept jours de la création tout était déjà soumis à la gloire de Dieu. Tout était déjà créé et tout était déjà accompli. Et il dit « Que tout était bien » . Aujourd’hui vous êtes dans les temps. Lorsque les temps de la destruction du monde arrivera sur la Terre. Pour que vous puissiez mes enfants vivre l’Amour. Il y aura un carnage, par ceux qui voudront se retourner contre Dieu de nouveau. Puisque le Satan ne démissionne jamais. Mais les archanges vont le détruire et l’amener dans son lieu éternel où vraiment je viendrai instaurer le monde de l’amour et je viendrai vraiment régner. Puis après nous le ressortirons et il sera littéralement vaincu.
Il est vaincu déjà, mais il veut établir son royaume. C’est vous chrétiens qui étes chargé des grâces nécessaires et du combat spirituel pour le vaincre. C’est vous chrétiens qui avaient tout reçu. Tout reçu de mon Père. Déjà par votre baptême , vous avez tout reçu. Alors priez, priez les grâces de votre baptême. Plongez avec moi dans le Jourdain pour vous renouveler et pour que vous soyez un dans l’onction du Saint Esprit. Demandez et vous recevrez. Frappez et l’on vous ouvrira. Et si vous demandez et vous ne demandez pas en mon Nom. Comment voulez vous recevoir. Je suis le seul Sauveur du monde. c’est par moi que les œuvres se sont accomplies. Alors demandez en mon Nom, à mon Père, à votre Père. Je vous l’ai donné à la Croix. Et croyez à la miséricorde. Laissez-vous aimer. Laissez-vous bercer de l’amour, de la tendresse d’un frère qui se donne pour vous sauver. De votre Roi des roi qui est là sur la croix, les bras ouverts. Donnant totalement sa vie jusqu’a la dernière goute de sang. Et l’ eau vive qui sort de son cœur, c’est vous cette petite goute que l’on remet dans le mystère eucharistique.
Alors déposez-vous les uns les autres dans cette petite goute d’eau qui va dans le calice et mettez y le monde entier pour qu’il puisse être sauvé, purifié. Et c’est ce que le prêtre fait chaque fois. Priez pour vos frères et sœurs du monde entier, pour qu’il viennent s’ajuster à cette grâce eucharistique. A ce mystère eucharistique et que toutes les hérésies tombent.
Et que ma Mère ne soit plus offensé par l’impudicité de ces hommes qui veulent continuer à trahir les commandements de Dieu. Et qui ne prennent pas ce qui ne leur plait pas. Comme cela ils peuvent faire leur volonté.
C’est la volonté de Dieu que je suis venu faire sur la Terre et non pas la volonté de l’homme.
Et je ne ferait jamais la volonté de l’homme.
L’homme doit s’abaisser à la volonté de Dieu. Et puis il recevra les grâces nécessaires pour mener le combat spirituel qui est le sien. Voilà ce que j’avais à vous dire.
Priez pour les blasphémateurs. Vous avez une prière qui vous a été donné à Dozulé pour cela.
Priez et demandez pardon, et faites pénitence.
Allez en Paix. Je vous aime.
Merci Seigneur.

Association «Laisse toi aimer» www.laissetoiaimer.fr

Contexte

Après avoir assisté à la messe en l’église de Dozulé, nous en faisons la visite. Je perçois la forte présence de Jésus en la chapelle du Saint Sacrement. Après avoir admiré les vitraux qui relatent les nombreuses apparitions mariales dont la France à été gratifié au moment de la construction de cette église, Danièle traverse une rangée de chaise. Elle est culbutée sur les chaise. Sa chute est sans gravité, mais son regard est amené vers la grande croix qui domine la nef centrale. Il en suit le message qu’elle reçoit ci dessus.