Le Père: en raison de la sécheresse de vos cœurs, petit à petit je retire l’abondance.

Donné par Jésus par la bouche de Danièle Le 28 Mars 2009
Je suis le Dieu trois fois Saints : Créateur du ciel et de la terre.
Tout ce qui existe m’appartient.
Et peu se souviennent de notre alliance. Pourtant l’arc en ciel est dans le ciel.
J’ai comblé les hommes de cette génération comme jamais je ne l’avais fait auparavant.
Je pensais que devant tant d’abondance, leurs cœurs manifesteraient de la reconnaissance envers ce Dieu de bonté. Mais les cœurs sont restés insensibles à tant de bienfait.
Alors ma fille ne soit pas surprise que je retire toute cette abondance puisque les hommes n’ont pas su reconnaitre mon amour à travers mes largesses. Pire ils ont gaspillé tous ces fruits que je leur ai donné avec tant de joie. Ils n’ont même pas su partager avec leurs frères.
Tous ce gâchis, toujours, pour plus de profits.
Regarde, regarde les profits qui sont partis à l’étranger. Regarde ces hommes qui ont fui en vendant leurs affaires et en fuyant dans les pays étrangers. Il y en a qui sont partis au Maroc. Il y en a qui sont partis dans d’autres pays. Oui ma fille, mon cœur est déchiré devant tant d’ingratitude. Aussi je retire doucement ce que je vous ai donné si abondamment.

Et oui, j’avais dis que les orages se multiplieraient et causeraient de gros dégâts !
Tu vois les orages ont été là : ils s’en iront, s’intensifiant. Et ils iront s’intensifiant, détruisant bien des récoltes. Est-ce que les hommes vont comprendre ? Certain oui, mais la grande majorité continuera de se plaindre, de se révolter. Ils sont habitués à de belles récoltes, détruisant même les surplus. Tout cela pour de l’argent. Il n’y a plus que cela qui compte.
Tu as vu parfois les belles tomates. Tu as vu parfois les pommes de terre. Tu as vu parfois tout ce qu’ils ont pu jeter alors que des pauvres ont faim et qu’ils meurent.
Ils amassent comme s’ils ne devaient jamais mourir. Et ils oublient qu’ils sont mortels.
Et Dieu dans tout cela ? Qu’en font-ils ?
Pauvre humanité saturée de tout. Ne recherchant que le profit, les plaisirs, passant de côté de l’essentiel : la vie, la vie terrestre et la vie éternelle. Ils ne profitent pas de la vie car ils sont malheureux. Ce n’est plus un cœur pour aimer qu’ils ont, mais une banque pour amasser !
Ils n’en ont jamais assez de cette Idole qui détruit leur cœur et leur âme.
Ils sont devenu des rapaces car ils ne se soucient, ni des pauvres, ni des malheureux.
Voilà pourquoi ma fille, je retire l’abondance dont je les avais comblé.
Dans les groupes de prières, lorsque je suis passé et que j’ai fait des éclats sensationnels avec certaines petites personnes bien blessées. Tous ce qu’ils ont donné, c’est « le besoin d’amour, le besoin d’amour » et on les rejetait.
Apprenez à partager votre pain avec ceux qui ont faim, et ce qui ont faim d’amour surtout.
Secourez ceux qui sont dans le besoin. Ouvrez vos portes aux malheureux. C’est ce que je vous ai enseigné. C’est ainsi que je vous ai enseigné. C’est ainsi que vous me servez ? Groupes de prières. Lorsque vous jetez vos frères et vos sœurs, c’est ainsi que vous me servez ?
Et vous voulez que je vous console. Je viens vous dire par ma fille que le temps de l’abondance et de la facilité à pris fin.
Aujourd’hui vous allez vivre des temps difficiles, des temps d’épreuves.
Les hommes n’ont pas voulu comprendre que j’étais le Dieu tout puissant, le Dieu créateur le Dieu d’amour.
J’ai averti, j’ai supplié, j’ai patienté mais les cœurs se sont endurcis.
Ils ont fait la sourde oreille, me tournant le dos et courant à toutes les idoles qui s’offraient à eux.
Le temps est rendu, les épreuves sont là, pour que vous vous rappeliez que je suis Dieu et que sans mon aide, sans mes bénédictions, vous êtes perdus.
Et puis, ceux qui ont fait les rejets. Ceux qui ont rejeté. Ceux qui sont passés et ceux qui ne devaient plus être dans les groupes de prières. Vous devez vous réconcilier avant d’aller à la messe, mais des réconciliations de vérité.
Malgré leur ingratitude, j’ai été ce Dieu d’amour. Mais aujourd’hui, vous vous conduisez avec autant d’ingratitude, oubliant tous les biens que je vous donne, vous plaignant dans votre opulence et en ayant le dessein de posséder toujours plus. La sécheresse de vos cœurs a pour conséquence la sécheresse de la terre. Elle ne concerne plus, aujourd’hui le continent africain, elle s’étend à l’Europe qui subit une vague de chaleur. Et oui, cela se réchauffe, qu’elle n’a jamais connue, et qui vont entraîner d’autres dégâts : Habitations fissurées, pollution, maladies, denrées chères, manques de nourritures pour les animaux.
Vous avez vu les incendies, cause aussi de gros dégâts, dont vous ne voyez pas les conséquences qui sont graves. Economisez l’eau qui est vitale pour vos besoins et pour votre vie.
Tout cela doit vous faire réfléchir, pour vos besoins et pour votre vie. Oui, tout cela doit vous faire réfléchir sur vos limites, vos impuissances, et vous ramener à Dieu : votre Créateur !
Combien de cœurs endurcis, ne vont rien changer à leur conduite. Pourtant mes enfants, c’est là, la seule issue, la seule porte du salut. Ne laisser pas le malheur s’étendre sur la terre. Par la prière, par le jeûne, comme vous dit ma mère, on peut obtenir bien, les temps de bienfait. Vous laissez là entrer les démons en vous, vous vous laisser vous prendre au piège. Les scorpions et les serpents sont à l’intérieurs de vous. Ils vous font tomber de plus en plus dans la déchéance. Ils vous préparent à un enfermement satanique pour que vous alliez en enfer, et que vous perdiez votre âme et que vous me quittiez de plus en plus. Je vous demande de revenir à la maison.
Priez, priez, priez. L’heure est grave. Le temps est à la prière confiante en Dieu qui peut tout.
Je vous bénis.
Oui mon peuple. Oui, tu me piétines un peu plus chaque jour. Oubliant mes commandements, ridiculisant mon amour pour te précipiter dans le gouffre insondable de la perdition. J’ai beau crier, appeler, donner des messages, tu fais la sourde oreille. Mais insoutenable est le bruit des fous, insoutenable est le bruit de l’enfermement. Allez à Joseph, allez à mon Père. Il est le silencieux. Demandez-lui de vous éclairer, demandez-lui de revenir à la foi des premiers jours Demandez-lui de bien prendre soin de vous. Ayez le courage de vous tourner vers la grâce de Jésus.
Et revenez, revenez à la confession mensuelle, revenez à tout ce que vous demande ma Mère.
Prêtre, commencer ce chemin par vous ! Confesser vos pêchés les uns aux autres, humiliez-vous devant votre Dieu.

Reconnaissez vos manques d’oraison. Reconnaissez que vous êtes loin du curé d’Ars, Reconnaissez la vérité et je vous aiderai, je vous relèverai, et je vous ferai jaillir de vous la source de l’Amour.

Je vous aime, allez en PAIX.

Lorsque je prépare un prophéte. Saint Joseph. Diété.

Lorsque je prépare un prophète. Le voeu de chasteté de Joseph et de Marie. La diété nourriture spirituelle.

Voyez-vous mes enfants. Dimanche, jour de fête, jour de messe
Lorsque je prépare un prophète. Le prophète meurt à lui-même pour que je puisse parler.
Il abandonne totalement sa personnalité. Il abandonne totalement sa nature humaine. Il s’est laissé guérir, il s’est laissé soigner et il s’est laissé transformer.
Paul connaissait la loi. Il connaissait la loi et c’était un bon juif. Il obéissait à mon Père. Lorsque le chrétien est arrivé, le chrétien était pour lui une secte. C’était quelqu’un qui venait contre Dieu et il les combattait, acharné, pour les faire disparaitre. Et il les faisait souffrir. Il était d’accord avec la mort comme le disait la Loi. Il se croyait juste. Mais la justice, qu’est-elle comparativement à la Vérité. La Vérité, c’est de vous laissez aimer. La vérité, c’est de vous laissez conduire. Regardez, Joseph mon Père, Marie revient. Sa Marie. Il ne pensait pas se marier. Il a suivit l’appel. Il a été appelé. Il a reçu son rameau d’olivier et la fleur devait fleurir. Il avait promis au Seigneur de rester fidèle et de rester célibataire. Donc, il n’avait aucune intention du mariage. Il était soumis à l’obéissance et à la volonté de Dieu. Son rameau à fleuri. Il devait épouser Marie. Et il s’est soumis. Il n’a pas dit : «Je vais faire ça, ça et ça. » Il s’est soumis, Et Marie lui a dit qu’elle avait promis à Dieu de rester fidèle et pas avoir de relations sexuelles et joseph lui a confié la même chose. Lui non plus ne voulait pas avoir de relation, voulait rester célibataire, pur pour son Dieu. Non souillé par ce que la bête avait fait à Adam.
Et quand Marie lui a dit qu’elle était enceinte, Joseph ne l’avait pas touché. Il était certain que ce n’était pas lui. Et ça, il ne comprenait plus rien. Sa Marie si douce, sa Marie si pure. Et ils allaient la lapider. Comment il allait faire. Qu’est ce qu’il allait faire. Et la loi disait cela. Alors il vivait agité. Il vivait agité et l’ange est venu lui dire qu’il pouvait l’épouser.
Car l’enfant qu’elle attendait était le Sauveur du monde.
Voyez sa joie. Donc, il ne s’est pas occupé des qu’en dira t’on. Vous qui faites tant d’histoire pour les quand dira t’on. Il s’est tout simplement soumis.il a continué à obéir et de se soumettre à la volonté de mon Père. Et il a pris sien, l’enfant qu’il lui était confié et qu’il devait appeler Jésus. Il ne lui a même pas choisi son Nom. En principe le Père choisissait le Nom. Là, il l’a reçu du Père : véritablement le Père. Et il était le Père de la Diété, de celui qui donnait à manger.
Le diété, c’est cela, la nourriture que l’on donne chaque jour à ses enfants. Dieu donne une nourriture spirituelle quand l’enfant écoute et cherche Dieu.
Voila. Danièle elle a toujours été curieuse. Mais pas curieuse des choses impures car elle les vivait. Elle était curieuse des incompréhensions qu’elle avait. Pourquoi, quand elle priait Marie pour son ami Nicole et son frère, elle recevait des coups. C’était Dieu comme cela ?  Elle n’avait vu que des coups. Elle avait vu des coups partout. Le monsieur qui avait volé des œufs, bien sur il méritait la correction, mais pas les coups qu’il a reçus. Et c’est ça qu’elle était scandalisée. Ne scandalisez pas vos frères.
Quand on vous témoigne des démons. Quand on vous témoigne qu’ils existent. Et que vous jetez les gens et que vous ne les voulait même plus dans votre groupe de prière, et même plus dans vos voyages, parce que cela vous a pris à la gorge. Mais quand vous allez passer devant moi. Toutes ces histoires vont vous passer devant vos yeux. Le manque de réconciliation, le manque d’amour, le manque de pardon. Vous croyez quoi ? Que Dieu va vous laissez passer sans que je juge. A ce moment là, ce sera le moment de la justice. Vous aurait eu toute votre vie pour réparer, toute votre vie pour changer vos mœurs. Et la méchanceté restée dans vos cœurs. Vous êtes restés hautaines dans vos Eglises. Vous croyant supérieur car ayant un petit charisme. Et ceux qui ont les charismes de Dieu on ne les écoute pas. Et on ne les entend pas. Et on les laisse partir et on les laisse aller ailleurs. Comme moi je faisais, quand j’étais sur place et que j’étais avec vous.je partais quand on cherchait à me tuer.

Puis approximatif.

Celles qui ont vu. Vous serez jugé sur ce que vous avez vu. Vous serez jugé sur les actes que j’ai fais chez l’un et l’autre. Vous devez le comprendre. Les choses de la vie c’est ca vous aimer les uns les autres. Au service des uns des autres. Vos messes cela fait des clans et on rejette certaine personne. Parce qu’elle ne plait pas, parce qu’elle ose dire. Cela sera pour vous la même chose, la purification sera dans l’obligation de se faire. Vous devez comprendre cela. Rien ne passera devant mon Père. Cette mer de pureté qui est devant le trône de Dieu. Ne cherchez pas à vouloir faire des œuvres de Dieu. La louange. Toujours la louange et que l’on désire faire des œuvres au delà de ce que Dieu désire. Et lorsque l’on vous dit de ne pas vous prendre pour Dieu. On le met sur le dos de l’autre car on ne veut pas se voir tel que l’on ait.
Alors cherchez la vérité. Parce que quand je vais venir, je vais être devant chacun et je vais faire le point avec vous. Et vous aurez beau fuir, je me retrouverai déjà à l’endroit ou vous fuyez pour vous redire. Et vous redire. Et croyez-moi on ne se moque pas de Dieu Impunément.
Voila ce que j’avais à vous dire.
La charité bien ordonnée commence par vous. C’est vous même qui devait être charitable envers vous même. En cherchant vraiment l’Esprit de Vérité et en lui demandant ou Satan vous a piégé. Car il existe. Et il est dans le monde. Et le monde c’est tout ce qui est en extérieur de l’Eglise. Mais vous devez les évangéliser. Donc, vous devez être patient, vous devez prier pour eux. Et vous devez cherchez à les aimer et non chercher à vous battre avec eux pour les tuer.
Voilà ce que j’avais à vous dire.
Dieu n’a jamais demandé le crime. Il n’a jamais demandé le crime. Il a dit tu ne tueras pas. Et tuer au nom de Dieu c’est faux. Les commandements c’est tu ne voleras pas, tu ne tueras pas.

Non terminé. Ecoutez l’audio